License

Recherche de votre sujet par mots clés (ex: pédagogie active) OU Consulter les libellés au bas de la page, à gauche OU Consulter les 10 articles les plus populaires des 30 derniers jours, au bas de la page.

Rechercher les articles dans ce BLOGUE par mots-clés

Le texte du mois de Mars sélectionné par les lecteurs :

Sélection du message

Extrait de mon essai «L'Enseignement coordonné»

mardi 8 mai 2012

Élèves en difficulté et métacognition : qu’en disent les neurosciences ?

Cliquer sur le titre


Extrait :

La conception que nous avons de ce qui ce passe dans la tête d’un élève lorsqu’il apprend provient des grandes théories de l’apprentissage qui font encore autorité en ce moment : cognitivisme, constructivisme, socioconstructivisme. Ces théories mettent l’accent sur certains éléments:
- le cognitivisme [1] s’intéresse au processus de traitement de l’information lié à l’apprentissage et aux stratégies cognitives qui sont efficaces ou inefficaces dans ce processus. 
- le constructivisme s’intéresse au processus de construction du savoir et met l’accent sur le fait que l’élève doit être en action et manipuler de diverses façons les objets sur lesquels ils doit faire des apprentissages pour se construire un apprentissage qui sera solide et qui traversera le temps. 
- Le socioconstructivisme quant à lui poursuit dans la veine du constructivisme, mais accorde de l’importance au fait que l’apprentissage se précise dans le partage de ce savoir par le biais du langage, langage qui est à la fois externe et interne.
Les neurosciences et la neuropsychologie sont venues ajouter un niveau d’information complémentaire permettant de confirmer certains éléments des théories de l’apprentissage.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire