License

Recherche de votre sujet par mots clés (ex: pédagogie active) OU Consulter les libellés au bas de la page, à gauche OU Consulter les 10 articles les plus populaires des 30 derniers jours, au bas de la page.

Rechercher les articles dans ce BLOGUE par mots-clés

Le texte du mois de Mars sélectionné par les lecteurs :

Sélection du message

Extrait de mon essai «L'Enseignement coordonné»

vendredi 1 avril 2011

Pourquoi un cahier d’apprentissage noté en remplacement d’un examen traditionnel ?



Comme il faut « … faire en sorte que l’évaluation prenne en compte les préoccupations actuelles qui visent à rendre l’élève actif dans sa démarche d’apprentissage et s’intéresser, en conséquence, aussi bien au processus … » (RAYMOND, D, Qu’est-ce qu’apprendre ? ou Apprendre, oui mais …, Recueil de texte II, Enseigner au collégial : fondements et défis, PED-875, Automne 2004, (Enseignante, Allaire, Hélène), page 190) .... alors mes évaluations comprennent un cahier d’apprentissage noté.

Un cahier d’apprentissage pour accompagner l’apprenant, c’est-à-dire : s'intéresser à ce qu'il pense et ce qu’il fait, connaître et comprendre sa réalité, lui faire confiance, rétroagir constructivement sur son apprentissage, susciter sa réflexion sur sa progression, le confronter et co-évaluer. Je me sert donc de cette forme d’évaluation pour répertorier les forces de l'apprenant, pour faire ressortir ses besoins et ses défis, pour examiner l'effort qu’il porte à son apprentissage, pour vérifier les processus d’apprentissage et les rendements et finalement ; pour susciter sa réflexion et développer son individu métacognitif.

L’usage du cahier d’apprentissage vise principalement à aider l’étudiant à définir ses forces et les points à améliorer dans son apprentissage, à reconnaître ce qu'il sait et ce qu'il ne sait pas, à développer son autonomie, à répertorier les stratégies d’apprentissage les meilleures pour lui, à démystifier l'évaluation  (il connaît les critères d'évaluation dès le départ et apprend à s'auto évaluer), à effectuer des choix et les confronter avec d'autres, à développer une estime de soi et une fierté de l'effort accompli et finalement ; à s'organiser et à respecter des échéances.

Comme le cahier d’apprentissage demande énormément de retours réflexifs de l’étudiant, il lui sera facile d'établir ses propres objectifs personnels face au cours et de les comparer constamment à la cible finale de ce dernier. Je trouve aussi que cette forme d’évaluation est un outil positif qui n’offre que du succès. En effet, il sert à vérifier ce que l’étudiant accomplit, et non ce que qu’il ne peut pas faire (comme c’est le cas pour un examen). Cette pédagogie du cahier d’apprentissage est un processus continuel qui exige l'autoévaluation des apprentissages à tout moment et à chaque cours  _ et j’ai prévu le temps qu’il faut dans chaque cours pour y travailler.


Le cahier d’apprentissage n'est donc pas seulement en soit un projet de fin de session mais plus une méthode d'apprentissage qui facilite l'évaluation, puisqu'il me permettra d'avoir une vue globale des progrès de l’apprenant face à la cible finale de mes cours. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire