License

Recherche de votre sujet par mots clés (ex: pédagogie active) OU Consulter les libellés au bas de la page, à gauche OU Consulter les 10 articles les plus populaires des 30 derniers jours, au bas de la page.

Rechercher les articles dans ce BLOGUE par mots-clés

Le texte du mois de février sélectionné par les lecteurs :

mercredi 16 mars 2011

«Éducatosaurus» portion 1

Lors des activités d’apprentissage dans mon cours «Informatique de Gestion», j’utilise le logiciel Insight pour bloquer tous les sites Internet qui ne figurent pas dans mon plan de cours pour la formation des étudiants. Voici pourquoi …
Dans mon cours, si je laisse les étudiants libres de naviguer à leur guise, je pourrais me demander ce qu’ils font lorsque je parle de théories et que j’explique une activité. Que feraient les étudiants exactement? Seraient-ils en train de prendre des notes, de consulter le site du cours, de répondre à leurs mails, de lire le journal ou de mettre à jour leur profil facebook? Seraient-ils attentifs à ce que j’exprime ou fait?
J’entends encore certains étudiants me déclarer, à la première leçon, que cela ne leur pose pas de problème d’accomplir deux ou trois tâches en même temps comme rédiger un email en écoutant un enseignant parler, rédiger un devoir en écoutant de la musique, prendre des notes en mettant à jour leur profil facebook. Certains se considèrent même presque comme appartenant à une nouvelle génération mutante d’apprenants dit «multitâches» capables de réaliser plusieurs choses en même temps de façon très efficace et ce, de meilleure façon que les générations précédentes.
Certains de mes étudiants croient que leurs shèmes de pensée ne sont pas compatibles avec les miens. Que je suis un dinausaure «éducatosaurus» qui croit que pour étudier et apprendre correctement, il faut être concentré exclusivement à la tâche. Par opposition, eux croient qu’il est possible d’être efficace lorsqu’ils sont sollicités par plusieurs informations en même temps.
Suis-je un «éducatosaurus» ? Pourtant, lors de mes leçons, les étudiants ont accès à souvent plus de 25 sites durant les 4 heures d’apprentissage. Mais ces sites sont pédagogiques et les étudiants s’en servent pour soit prendre des notes, soit rédiger un devoir et faire des hyperliens, soit s’approprier une portion de la théorie.

À savoir si je suis dans l’erreur, j’ai pris connaissance d’une recherche de 4 chercheurs américans (Bowman, Levine, Waite & Gendron, 2010) qui ont fait une étude sur le sujet de l’apprentissage en mode que je nomme «multitâche libre et non-contrôlé». Les recherches de Bowman et de plusieurs autres (Nass) donnent des résultats très intéressants : malgré que les étudiants prétendent le contraire, travailler sur plusieurs tâches en même temps est, en général, préjudiciable à l’accomplissement de chacune des tâches prises individuellement ainsi qu'à la concentration.

Lors d’un prochain article, je vous donnerai les exemples d'expérimentations qui permettent à Bowman et aux autres de conclure en ces termes.


Multitâche non contrôlé

1 commentaire:

  1. J'aime. Vous avez du talent Monsieur Morin. Continuez votre bon travail

    RépondreSupprimer