License

Recherche de votre sujet par mots clés (ex: pédagogie active) OU Consulter les libellés au bas de la page, à gauche OU Consulter les 10 articles les plus populaires des 30 derniers jours, au bas de la page.

Rechercher les articles dans ce BLOGUE par mots-clés

Le texte du mois de MAI sélectionné par les lecteurs :

Sélection du message

Mes principes du magistral

dimanche 13 mars 2011

Approche par compétence

Que de chemins explorés depuis mes débuts comme enseignant. Que de chemins entre ce temps, pas si lointain pourtant _ 15 ans, les enseignants planifiaient les contenus de leurs cours et de leurs leçons en utilisant des objectifs plus ou moins englobants et matières très souvent à multiples interprétations. Le temps d’avant l’approche par compétences où les objectifs du programme étaient mal définis et où il était plus difficile d’établir des liens entre les compétences et les cours parce que chaque enseignant travaillait en vase clos. Le temps où l’enseignant utilisait le plan cadre du ministère pour construire son plan de cours et les contenus qui devenaient, par le fait même, les trésors de Toutankhamon inaccessibles et protégés par je ne sais quels sortilèges et secrets. Quiconque voulait s’aventurer à discuter du plan de cours et du contenu enseigné par un autre enseignant _ avec le but d’améliorer son propre enseignement et établir des liens entre les cours pour aider les étudiants à faire sens _ recevait irrémédiablement un regard de condamnation des collègues et l’estampe de celui qui ne se mêle pas de ses affaires. Avez-vous vécu cette période?

Grand bien nous fasse que cette époque soit terminée et que nous avons, somme toute, entrepris de travailler intelligemment en préconisant des principes de formation fondamentale et en implantant l’approche par compétences. Bien sur, certains diront que rien n’est parfait en ce monde : qu’il suffise d’écouter les protestations de certains enseignants du secondaire contre la réforme. À en écouter parler certains, je me demande ce qu’ils font encore dans notre système à éduquer nos enfants ? 

L’implantation de l’approche par compétence dans nos programmes nous a donc permis de sortir de nos vases clos comme enseignant et d’amorcer une coopération qui fût profitable et intéressante pour tous. D’abord dans la détermination des cibles, la définition des compétences, la séquence de ces compétences dans le programme, la séquence des cours, la détermination des cours comme porteurs de certaines compétences, l’établissement des préalables pour chacun des cours et etc. ... 

Plus encore, l’approche par compétences nous a forcés à établir clairement les liens entre les cours, les liens entre les compétences et, par le fait même, nous a forcés à regarder les contenus à enseigner pour chacun de nos cours. Processus qui débuta en département et qui fût très satisfaisant pour chacun des enseignants de mon programme. Quel bonheur de pouvoir maintenant établir des liens très clairs entre les cours pour les étudiants et de pouvoir les aider à faire vraiment sens, ce qui contribue grandement à ce qui est essentiel dans la réussite scolaire : la motivation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire